Ces jours-ci, nous explique-t-on, le jeu complexe des masses atmosphériques a fini par créer un appel d’air froid en provenance de Russie. Malgré cela il y avait affluence au départ de la halle ce dimanche matin. Et avec le sourire, car rien de mieux que le soleil pour instaurer la bonne humeur, même si à 9h00 il faisait meilleur dans un frigo que dehors.

La sortie s’est déroulée idéalement dans les deux groupes. Nous retrouvions nos beaux itinéraires entre plaines et coteaux.

Tout en pédalant je pensais à la découverte de la première jonquille il y a peu, sortie de la terre gelée alors que distraitement j'avais le dos tourné, peut-être. Avec une tendre insolence elle déployait son éclat, défiant sans l'ombre d'un complexe un hiver loin d'être moribond, pour annoncer le retour de la vie, quelles que soient les turpitudes atmosphériques à affronter, quoi qu'il arrive...  Et cette renaissance me rappelle les gestes discrets qui ont montré sur la route, durant cette belle matinée, que la trêve hivernale n’avait pas enterré ce qui fait notre plaisir d’être ensemble.

Je pense en particulier à notre ami Louis, « Loulou », qui a accompagné le « groupe 1 », et dont la présence a été fort appréciée. Je pense à ce besoin de solidarité au sein des groupes que certains expriment, redoutant parfois sa disparition. Cependant  je crois percevoir que cet « esprit » qui nous est cher n’a pas disparu.
De nombreux indices incitent à la confiance.

Agenda du CCPL

Pentecôte 2016

Strasbourg 2016

La Biroulette

Cap Nore 2016