Ouverture départementale à Saint Jean de Luz

le festival de “Cannes........... à pèche” petit village basque .

Ce commentaire aurait très bien pu s’appeler , les malheurs de Sophie. jeune parisienne émigrée en Espagne par amour, rencontrée dans une des nombreuses cotes de la région, et ....qui ne nous a plus quitté de la journée .

    Pourquoi festival de cannes a pèche, car ce samedi c’était l’ouverture de la truite, pas celle de SCHUBERT, mais la belle fario ou arc en ciel, cette belle demoiselle de nos rivières dont certain de nos adhérents sont allés taquiner la nageoire, faute de faire autre chose de plus constructif, comme nous accompagner dans cette superbe région “le pays basque” ou aussi de faire danser les “t’as mal où” ou le piano a bretelles remplace allègrement les pédaliers et autres freins a disque qui équipent nos destriers fougueux et rutilants .

    Mais là ils ne savent pas ce qu’ils ont ratés, parole de Picarnais (mélange de picard et de béarnais), jamais je n’ais vu si beau spectacle de la nature, cette rando de 20 KM (je sais c’est pas beaucoup) mais vu le dénivelé !!!

on monte, on descend, devant la montagne, derrière Driss et Sophie (encore au sol pour un contact brutal avec la planète) mais aussi la mer qui se confond avec le ciel bleu et le soleil qui nous chauffe a 23 degrés, caressé par le vent du large, ce vent qui élimine les mauvaises odeurs de certain d’entre nous mais qui surtout nous rafraichissait après un effort de ouf et  qui nous permettait de profiter de ce panorama de carte postale .

    Jamais je n’aurais pensé que cette région fut si agréable   a rouler en VTT et certainement sur route aussi .Et je ne peut pas rester insensible a l’accueil que nous on réservés les basques, j’ai fêté mon anniv chez eux et c’est gents que je ne connais pas ont joué le jeu en allant chercher les bouteilles en chantant “hapy birday” on m’a souhaité mon anniv, en portugais, en arabe, en espagnol, en basque, en anglais, en cochon d’inde "( ça c’est l’anglais de Driss) et en béarnais .

    Nous sommes arrivés sur site (ça fait pro) la veille, au moins là on est sur d’être a l’heure ce qui nous a permis de goutter les produit locaux (solide et liquide) ce qui un peu plus haut explique les odeurs .......non c’est pas moi!!!!!

le matin rapide passage sur le parking où nos amis de la route s’apprêtaient a partir et HOP c’est parti pour nous aussi. le camping car est là tout va bien, vu ce qu’il a consommé la veille on se demande dans qu’el état on va le retrouver ce matin, je parle du pilote coatch camping-cariste occasionnel (whisky a 00h22)   ....si si ...je sais j’étais là !!!

    Toutes nos félicitations a l’organisation, au ravito, aux gents qui assuraient notre sécurité, mention très très très spéciale a SANDRA  pour les pizzas et les gâteaux que l’on a dégustés sur l’aire de piquenique (piquenique au champagne) fallait venir! .

    Mon verdict de cette sortie A REFAIRE TRES VITE , ma note pour cette journée 21 sur 20 et je suis certain que tout le monde pense pareille. 6 vététistes du CCPL et une multitude de routiers, dommage que l’on se soit quitté si vite. on aurait prolonger de quelques heures cette journée si agréable.  

 

                        commentaire d’un béarnais d’adoption, donc un picarnais,  qui découvrait le pays basque et qui” plus ça va et plus il s’admire “

 

Agenda du CCPL

Pentecôte 2016

Strasbourg 2016

La Biroulette

Cap Nore 2016